Historique

Un soir de l'été 1883 M. le Chanoine THOMELIN, curé de la paroisse Saint-Aspais, avait convié à sa table ses deux vicaires : M. L'abbé Thibault et M. L'abbé Boutiller. Au milieu des conversations qui allaient bon train, Mr le curé fut appelé au salon. M. Caulo directeur d'une modeste pension de jeunes gens venait de lui proposer la maison d'enseignement qu'il s'apprêtait à quitter.

Dès le lendemain M. l'archiprêtre demandait audience à Mgr Allou, évêque de Meaux (1839 – 1884), qui le laissa partir sans grands encouragements. M. Le chanoine Thomelin se rendit alors chez son ami le chanoine Girard, directeur du grand séminaire, que le projet de fonder à Melun une maison d'éducation chrétienne enthousiasma sans réserve.Ils convinrent tous les deux que le premier vicaire de Saint-Aspais était l'homme qui répondait le mieux à la situation et qu'il fallait lui confier cette affaire.

La maison est acquise pour la somme de 42 000 francs. Elle est située au 3 de la rue Du Guesclin, au coin de la rue Saint-Jacques. C'est une bâtisse vétuste, le mobilier scolaire n'as pas été renouvelé ; le personnel enseignant n'est pas encore engagé en cette fin de septembre. Et pourtant la rentrée des classes a lieu le premier mercredi d'octobre 1883. M. l'abbé Thibault attend les élèves qui arrivent au compte-goutte. Au soir de la première journée ils étaient sept pensionnaires auxquels le lendemain vinrent se joindre huit externes. L'un des premiers élèves de ce mois d'octobre sera le futur économe de Saint-Aspais, le chanoine Verchères. Ainsi naquit l'Institution que l'on appelait la pension Thibault.

Vue du ChateauVue du ChateauVue du ChateauVue du Chateau

Peu de temps après l'abbé Girault fut appelé à seconder l'abbé Thibault qui le 6 janvier 1884, toutes les formalités remplies et toutes les autorisations reçues, put prendre officiellement le titre de directeur. Cette date explique la présence de l'étoile de l'épiphanie dans les armes de Saint-Aspais.

En 1887 est fondée une société civile qui, avec l'aide de Maître Fournier, notaire à Melun, fait acquisition d'une propriété qui appartenait à la famille du Président Despatys (Député aux états généraux en 1789). Située au sommet de la colline Saint-Barthélemy elle ne possédait au centre un vaste parc de trois hectares qu'une grande maison bourgeoise qui en 1846 avait remplacée le château primitif.

En 1815 François II, empereur d'Autriche et beau père de Napoléon 1er y avait passé 3 semaines. La construction de locaux scolaires et la transformation d'une ancienne bâtisse en chapelle exigeront des sommes importantes. La première tranche des travaux terminée M. l'abbé Thibault et M. l'abbé Girault font à pied le pèlerinage de Melun à Chartres pour déposer sur l'autel de la Vierge les clefs de la Maison. En 1888, l'Institution peut s'installer au 36 de la rue Saint Barthélemy.

En 1900, l'école comptait une quarantaine d'externes et cent vingt pensionnaires. Aujourd'hui l'Institution Saint-Aspais compte environ 1 530 élèves.