LA SÉRIE S

Le bac S pour ceux qui sont particulièrement intéressés par les matières scientifiques, des maths à la biologie, en passant par la physique, la chimie et les sciences de la vie et de la Terre, l'écologie et l'agronomie.

Présentation de la formation

Si chez vous le logarithme nepérien n’évoque pas une race de batracien mais une formule mathématique, si vous vous intéressez aux lois qui régissent l’univers et la matière et que vous voulez les comprendre par des activités expérimentales, alors la filière « S » vous permettra de vous épanouir dans le domaine des sciences.

Sachez toutefois associer :

La Fontaine à Newton, Lavoisier à Diderot ou Hugo à Pasteur dans vos études.

 

Les matières

Français

Classe de première des séries générales Les grandes finalités de l’enseignement de français sont, en continuité avec la classe de seconde : la constitution d’une culture littéraire et artistique (fondée notamment sur des repères historiques), le développement d’une conscience esthétique, la formation du jugement et de l’esprit critique. Les quatre objets d’étude croisent une approche historique et une approche générique de la littérature : ainsi, le programme couvre les quatre genres majeurs – roman, théâtre, poésie, littérature d’idée – et l’ensemble de l’histoire de la littérature française, du Moyen Âge à la période contemporaine.

Histoire - Géographie

Classe de première des séries générales Des questions indispensables à la compréhension de l'histoire du monde au XXe siècle constituent la trame de l’enseignement d’histoire. Sont abordées les questions relatives à la croissance économique, à la mondialisation, aux mutations des sociétés, aux guerres, aux totalitarismes, à la colonisation et à la décolonisation, à la République. L’enseignement de géographie, centré sur la France et l’Europe, s’attache aux dynamiques de développement des territoires dans le contexte de la mondialisation.

Classe terminale de la série S (enseignement facultatif) Le programme se compose de quatre questions qui associent l’histoire et la géographie. Les questions 1 et 2 sont consacrées à l’étude de la mondialisation et d’enjeux géopolitiques planétaires ; les questions 3 et 4 proposent des approches en lien avec la formation scientifique des élèves et l’ensemble du programme se prête à de nombreuses possibilités d’itinéraires et à une grande diversité de situations d’apprentissage.

Langues vivantes

Cycle terminal des séries générales L’enseignement de langues vivantes prend appui sur le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) qui a permis de définir des paliers et les compétences correspondantes. Il vise à développer l’autonomie de l’élève dans la pratique de la langue et pour cela fait appel aux technologies du numérique. Les contextes d'usage de la langue étudiée s’appuient prioritairement sur quatre notions culturelles : Mythes et héros, Espaces et échanges, L’idée de progrès, Lieux et formes de pouvoir.

Mathématiques

Classe de première de la séries S L’enseignement de mathématiques développe les capacités d’argumentation, de rédaction d’une démonstration et de logique aux côtés des connaissances dans les grands champs de la discipline : - en « analyse », on traite des problèmes relevant de la modélisation de phénomènes continus ou discrets ; - en « géométrie », on étudie des problèmes dont la résolution repose sur des calculs de distances et d’angles, la démonstration d’alignement, de parallélisme ou d’orthogonalité ; - en « statistiques et probabilités », la notion de loi de probabilité d’une variable aléatoire permet de modéliser des situations aléatoires, l’utilisation des arbres pondérés est développée pour modéliser la répétition d’expériences identiques et indépendantes. L’activité algorithmique, initiée en seconde est poursuivie.

Classe terminale de la série S Le cycle terminal de la série S procure un bagage mathématique solide aux élèves désireux de s’engager dans des études supérieures scientifiques, en les formant à la pratique d’une démarche scientifique et en renforçant leur goût pour des activités de recherche. En « analyse », l’activité mathématique est motivée par la résolution de problèmes. L’un des objectifs du programme est de permettre à l’élève, par une consolidation et un enrichissement des notions relatives aux suites et aux fonctions, d’étudier un plus grand nombre de phénomènes discrets ou continus. En « géométrie », les nombres complexes et la géométrie dans l'espace sont abordés. En « probabilités et statistique », afin de traiter les champs de problèmes associés aux données continues, on introduit les lois de probabilité à densité. L’enseignement de spécialité prend appui sur la résolution de problèmes.

Physique - Chimie

Classe de première de la séries S L’enseignement de physique-chimie s'articule autour des grandes phases de la démarche scientifique et s'appuient sur des entrées thématiques : - Observer : couleurs et images Comment l’oeil fonctionne-t-il ? D’où vient la lumière colorée ? Comment créer de la couleur - Comprendre : lois et modèles Quelles sont les causes physiques à l’oeuvre dans l’Univers ? Quelles interactions expliquent à la fois les stabilités et les évolutions physiques et chimiques de la matière ? Quels modèles utilise-t-on pour les décrire ? Quelles énergies leur sont associées ? - Agir : défis du XXIe siècle En quoi la science permet-elle de répondre aux défis rencontrés par l’Homme dans sa volonté de développement tout en préservant la planète ?

Classe terminale de la série S L’enseignement de physique-chimie s'articule autour des grandes phases de la démarche scientifique et s'appuient sur des entrées thématiques : - Observer : ondes et matière, en classe terminale, cette partie est étendue à l’ensemble du spectre des ondes électromagnétiques et aux ondes dans la matière, ainsi qu’aux particules (définition, caractéristiques et propriétés des ondes, analyse spectrale). - Comprendre : lois et modèles, dans cette partie, l’étude porte sur trois domaines « Temps, mouvement et évolution », « Structure et transformation de la matière », et « Énergie, matière et rayonnement ». - Agir : défis du XXIe siècle, cette partie conduit l’élève à percevoir les tendances actuelles de la recherche et du progrès scientifique. L’enseignement de spécialité place l’élève en situation de recherche et d’action, et ainsi lui permet de consolider les compétences associées à une démarche scientifique. L’élève est ainsi amené à développer trois activités essentielles chez un scientifique : - la pratique expérimentale ; - l’analyse et la synthèse de documents scientifiques ; - la résolution de problèmes scientifiques.

Sciences de la vie et de la Terre

Classe de première de la séries S Trois thématiques sont traitées dans l’enseignement de SVT - La Terre dans l'Univers, la vie et l'évolution du vivant. Comment la science construit, à partir de méthodes d'argumentation rigoureuses fondées sur l'observation du monde, une explication cohérente de son état, de son fonctionnement et de son histoire. - Enjeux planétaires contemporains. Pour comprendre comment la discipline participe à l'appréhension rigoureuse de grands problèmes auxquels l'humanité d'aujourd'hui se trouve confrontée. - Corps humain et santé. Centrée sur l'organisme humain, cette thématique permet à chacun de comprendre le fonctionnement de son organisme, ses capacités et ses limites.

Classe terminale de la série S Trois thématiques sont traitées dans l’enseignement de SVT - La Terre dans l'Univers, la vie et l'évolution du vivant. Comment la science construit, à partir de méthodes d'argumentation rigoureuses fondées sur l'observation du monde, une explication cohérente de son état, de son fonctionnement et de son histoire. - Enjeux planétaires contemporains. Pour comprendre comment la discipline participe à l'appréhension rigoureuse de grands problèmes auxquels l'humanité d'aujourd'hui se trouve confrontée. - Corps humain et santé. Centrée sur l'organisme humain, cette thématique permet à chacun de comprendre le fonctionnement de son organisme, ses capacités et ses limites. Le programme de l'enseignement de spécialité de sciences de la vie et de la Terre est organisé en trois thèmes. C'est l'occasion pour l'élève de mieux appréhender la perspective de ses futures études, de préciser son choix d'orientation et de faciliter la transition vers l'enseignement supérieur. L'enseignement de spécialité se doit d'être délibérément concret. Les objectifs de connaissance sont ainsi modestes, mais ils doivent être acquis grâce à la mise en oeuvre de démarches d'investigation.